Analyseur d’Oxygène O2 en Rack 19″ – OMD-675

7
Mai

Analyseur d’Oxygène O2 gamme de mesure 0 – 1 PPM jusqu’à 25% avec une résolution de 1 PPB, Montage en Rack 19″

OMD-675 façade
OMD-675 panneau arrière

DESCRIPTION

L’OMD-675 est conçu pour mesurer l’oxygène à l’état de trace dans la région inférieure à 1 ppm. L’appareil combine un ensemble de fonctions électroniques avancées avec notre technologie de pointe de capteur d’oxygène électrochimique de précision. Le résultat est une conception très fiable et rentable avec une interface utilisateur facile à utiliser.

L’analyseur est livré avec une gamme basse échelle de 0 – 1 PPM avec une résolution de 0,001 ppm. L’analyseur peut également être configuré pour 0 – 1 ppm, 0 – 10ppm, 0 – 100ppm, 0 – 1000ppm et 0 – 25% en mode automatique ou manuel. En standard il se compose d’un montage en rack 19 » avec une alimentation d’entrée de 100 – 240VAC. Les sorties analogiques sont réalisées via des sorties isolées de 4 – 20mA, 0 – 10V DC et 0 – 1V DC.

L’analyseur offre à l’utilisateur deux options de communication numérique différentes, toutes deux bidirectionnelles. Elles se présentent sous la forme de MODBUS RS485 ASCII ou RS232.

La fonctionnalité d’alarme est assurée par deux contacts de relais non verrouillables de forme C entièrement réglables. Ils peuvent être configurés en NO ou NC et peuvent être réglés en seuil HAUT ou BAS avec un mode de retard optionnel. Une alarme de panne de courant est également en standard et se présente sous la forme d’un contact de relais non verrouillable de forme C.

Le capteur d’oxygène utilisé dans l’OMD-675 est basé sur le principe de la pile électrochimique galvanique. Toutes les sondes à oxygène sont fabriquées en interne par Southland Sensing Ltd. dans le cadre d’un programme de qualité strict.

La cellule standard (TO2-133T) n’est pas affectée par d’autres gaz de fond tels que H2, He ou les hydrocarbures. La cellule acide optionnelle (TO2-233T) fonctionne bien en présence de gaz acides tels que le CO2 ou le gaz naturel.

Les capteurs sont autonomes et ne nécessitent qu’un entretien minimal – pas besoin de nettoyer les électrodes ou d’ajouter de l’électrolyte.

BROCHURE